Contrefaçon, prise de conscience nécessaire

Publié le par Patrice Catanzaro By Sandrine

 

Le broyeur français n'a fini son action de destruction sur les articles contrefaits. Plus d'un million d'articles de contrefaçon saisis par les douanes ont été détruits hier, pour lutter contre ce " crime économique ". La ministre du Commerce, Nicole Bricq a donné hier le coup d'envoi de la première Journée Nationale de destruction de contrefaçons.

 

"La contrefaçon n'est pas une infraction bénigne. C'est un crime économique qui touche tous les secteurs, détruit nos emplois et menace les consommateurs", a-t-elle déclaré, appelant également le public à faire preuve de responsabilité. « Il faut savoir ce qu'on achète et où on l'achète ».

 

Pour exemple, en 2011 c'est plus de 8,6 millions de produits contrefaits qui ont été interceptés par les douanes, contre 2,3 millions en 1998 et 200.000 en 1994.

 

Les produits phares de la contrefaçon restent les vêtements puis les chaussures, les jeux et jouets, ensuite les bijoux, parfums, téléphones et médicaments. Les douanes travaillent en collaboration avec les marques qui transmettent leurs critères par exemple l'emplacement de l'étiquette sur le vêtement.

 

On parle très souvent des grandes marques comme Dolce et Gabbana, Christian Louboutin, Rolex ou Nike, mais la marque Patrice Catanzaro est une des marques les plus contrefaites dans l'univers fétichiste.

 

Le consommateur doit rester vigilant et faire preuve de responsabilité.

 


 

contrefacon_catanzaro-copie-1.jpg

 

 

 

Voir la liste Ici

 

signe-patrice catanzaro

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article